26/07/2005

objectifs atteints!


Il faut dire qu'ils n'étaient pas très ambitieux... mais quand même... le poisson était bon... je me suis risqué à une recette à base de sauce soja et de muscat... très salé, fatalement, mais dans l'ensemble, délicieux... (je suis persuadé qu'à la base on met du saké et pas du muscat... mais bon)... des moules à la coriandre, sur base d'une recette d'un grand chef qui s'est bien sûr gardé de donner les proportions à utiliser... mais quelque part, tant mieux: ça incite à la recherche (et à manger plus souvent des moules), et c'est comme ça que j'envisage la cuisine: comme pour le reste, elle n'est pas arrêtée, et s'il faut suivre des techniques au départ, le but du jeu reste la variation pour se diriger toujours vers ce qui nous correspond le mieux. Enfin, je n'ai pas pu me résigner, pour cuire la sole, à acheter un de ces sachets douteux appelés "court-bouillon". J'ai donc moi-même préparé cette base avec des produits frais... une fois le poisson poché, j'ai récupéré le bouillon et l'ai lié avec un roux, y incorporé des crevettes et des herbes fraîches... fameux...

Etre sur un plage et voir devant soi l'immensité aquatique reste un spectacle des plus impressionnants... même lorsqu'on sait que la terre n'est pas très loin, en face...

Le plaisir de se retrouver en famille en n'ayant comme préoccupation que le bien-être de chacun est un soupir nécessaire dans la vie moderne tonitruante... de ce point de vue aussi, nous avons rempli nos objectifs...

Mais gorgo reste gorgo... ça m'emmerde de me retrouver parmis des milliers de gens, même pas souriants, qui ont l'air d'être là pour valoriser leur droit de dépenser leur argent si durement gagné le reste de l'année... je déteste aussi me prendre un cerf-volant dans la face (et celle de ma petite fille) parce qu'un jeune con veut faire le malin au passage d'autres, et montrer comme il manie bien son affaire... ce coup-là, c'était raté... je déteste encore plus devoir me retourner à chaque instant sur la digue pour surveiller les sauvages qui slaloment en kwistax entre les passants... et même en étant attentif, nous avons réussi à nous faire écraser les pieds ou les mollets par ces engins qui ne devraient être conduisibles que par des gens sensés et respectueux des autres... et enfin, les commerçants flamands m'emmerdent, à tirer la gueule sur les francophones, même s'ils s'essaient à leur langue de sauvage... et pourtant ils ont quand même une certaine chance, ces zigotos là, que nous venions injecter de l'argent venu d'ailleurs...

Les plages quasi-désertes, ça existe? Nieuport, qui ne croule pourtant pas sous les transats, devient malheureusement une ville trop fréquentée... comme je l'ai souvent dit la semaine passée, on se croirait presque à Blankenberge! (et je connais le sujet)...plus que jamais, j'ai senti mes tendances agoraphobes devant ce spectacle effarant du bourgeois vacancier... à grande échelle, je préfererais presque le prolo vacancier qui est, lui, beaucoup plus avenant. Bien sûr, la discussion vole bas et tourne court, mais au delà de ça, c'est quand même plus agréable de croiser des têtes enjouées que des masques de sérieux qu'on a oublié de retirer en partant en vacances...

13:36 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bienvenue de retour objectifs prochains ?

Écrit par : Lato | 28/07/2005

*** bonjour lato
objectifs: m'occuper de ma gamine pendant toute la semaine sans perdre mon sang froid... moins dépaysant, mais tout aussi enrichissant :-)

Écrit par : gorgo | 28/07/2005

Les commentaires sont fermés.