04/08/2005

terrorisme


IL suffit que j'allume l'auto-radio le matin pour entendre ce mot: terrorisme. On le cultive à toutes les sauces... depuis les attentats à New-York, le terme s'est répandu plus vite que l'islamisme radical lui-même... Petit mot qui a permis à nos belles démocratie de rogner un peu sur les libertés indivduelles que nos ancêtres ont eu tant de mal à obtenir (heureusement que ce n'est pas aujourd'hui qu'ils combattent: ils seraient eux-mêmes des terroristes! à l'époque, on préférait le terme aujourd'hui banal d'anarchiste...)

Alors vous pensez bien que les quelques défenseurs de nos droit qui évoluent dans les hautes sphère du pouvoir sont plutôt méfiants lorsqu'on essaie de donner une définition du terrorisme qui puisse être appliquée aux lois liberticides passées pour le combattre...

Ils utilisent donc ce terme "terrorisme" sans en connaître la signification... du moins en apparence... car il me semble clair que pour les puissants (démocrates), sont terroristes tous les militant armés qui ne portent pas d'uniforme national, n'ont pas de matricule, et n'utilise pas les armes officielles de l'armée dans laquelle ils sont engagés... Définition qu'on ne peut bien sûr pas divulguer publiquement... on préférera garder une notion floue qui permette son utilisation selon les cas, selon les intérêts économiques ou politiques de ceux qui tiennent les micros des médias...

La notion la plus répandue pour un acte terroriste est une action visant aveuglément des innocent afin d'amener par la crainte le pouvoir à accéder à certaines revendications... Mais... larguer des bombes à fragmentation sur Bagdad, qui ne font pas la différence entre femmes, enfants, soldats, ce n'est pas une forme de terrorisme! Mais, vandaliser des mosquées, agresser des femmes musulmanes, au point qu'en Angleterre, les instances musulmanes, par crainte pour leurs ouailles, demandent à celles-ci de ne plus porter le tchador, ce n'est pas du terrorisme! Mais, inventer un système d'alerte composé de couleur, et apparaître à la télévision en disant: ces malfrats nous veulent du mal et veulent nous viser, nous passons en alerte rouge, restez prudent, méfiez-vous même de vos voisins, et soyez sages, sinon vous risquez de prendre 5 balles dans la tête (n'essayez pas de ne pas payer votre métro à Londres, ça vous coûterait la vie!), ou alors d'être enlevé par les services secrets, incarcéré pour une durée indéterminée dans un endroit seret sans avoir la possibilité d'avoir un avocat ou une aide extérieure quelconque, ce n'est pas non plus du terrorisme!

08:35 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Cher gorgo, C'est sans doute l'effet recherché par ces "terroristes", le nom "glorieux" de ces minables gangsters qui prônent la bataille contre des civils. L'assassin de Théo van Gogh n'a-t-il pas déclaré que l'absence de peine de mort aux Pays-Bas en prouvait bien la lâcheté ? Evidemment, une conception légale des choses lui échappera toujours : il est difficile de faire comprendre le droit à un vulgaire meurtrier, surtout quand il s'est trouvé des "motifs échevelés". Comme tu le dis, le danger viendra peut-être de nos réactions à ces attentats : l'instrumentalisation du massacre d'Atocha n'est pourtant pas loin. En fait, le problème est surtout celui-ci : l'existence du Londonistan en Grande-Bretagne n'est pas une application des libertés mais le témoignage d'une profonde trouille du gouvernement Blair et la preuve d'un système communautariste que certains vantaient pourtant...
A bientôt

Écrit par : Ubu | 05/08/2005

*** Bonjour Ubu
bonnes vacances?
en effet, les réactions successives aux divers attentats me semblent aller à l'encontre du bon sens... pas une volonté de promouvoir la liberté et l'égalité (histoire, s'il faut une raison, de détruire le terreau du terrosrisme), mais plutôt limiter les libertés chez soi tout en intensifiant la pression sur des populations qui ne sont pas a priori susceptibles d'accepter nos valeurs "d'un coup", et encore moins par la force...

Écrit par : gorgo | 06/08/2005

Les commentaires sont fermés.