19/10/2005

Bach expliqué aux youpies


Une petite citation de Jim Jarmush pour expliquer aux petits youpies qui pourraient passer par ici (au gré du hasard) la futilité (pour ne pas dire l'imbécilité) des valeurs qu'ils croient absolues, et qui sont, de fait, sur le point de l'emporter sur tout le reste... :

"Qui se souvient de la personne la plus riche ou la plus puissante à l'époque de Bach en Allemagne? Personne. Par contre, Bach reste à l'esprit car c'était un homme d'imagination."

He oui messieurs et mesdames les chefs d'entreprise, puissants en tous genres, adorateur du billet de banque... vous êtes destinés à sombrer dans l'oubli du temps... malgré la haute estime que vous avez de vous et de votre petit système commercial à la con... par contre, messieurs et mesdames les artistes, continuez, perséverez... sans doute sombrerezvvous également dans cet oubli... mais peut-être pas... là, d'ailleurs, n'est pas l'essentiel... par votre travail vous contribuez à l'éclosion du futur Bach (peut-être d'ailleurs l'êtes vous vous-même... mais restez modeste...)... tandis que les petits youpies, eux, ne contribuent... à rien!

20:34 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

oui mais ... Oserais-je dire qu'hélas, les yuppies n'ont pas oublié Adam Smith, Taylor ou Ford (par exemple) alors que Bach ne doit leurs servir au mieux que de faire-valoir dans des soirées mondaines ...
J'aimerais que ce ne soit pas tout à fait le cas mais la mémoire de Bill G. a sans doute encore de beaux jours devant elle ...
Ce qui ne va certainement pas m'inciter à me plonger dans un traité d'histoire économique pour connaitre le nom des gagnants de l'histoire...

Écrit par : ya | 24/10/2005

*** hein? c'est qui ceux-là?

Écrit par : gorgo | 24/10/2005

Bien parlé!

Écrit par : Chiara | 16/08/2009

Les commentaires sont fermés.