18/11/2005

y en a marre du rap


J'espère que vous me pardonnerez de vous avoir imposé ça pendant tant de jours... pour me rattraper, je vous propose non seulement du Mahler, mais en plus chanté par Kathleen Ferrier!

Kindertotenlieder: le chant des enfants morts... on ne peut pas dire que Mahler soit un représentant des hymnes à la joie... Ce compositeur est peut-être celui qui me retourne le plus les tripes... alors qu'avec Bach nous voguons dans le rationnel pur, avec Mahler, c'est le pathos qui vous tient... et de quelle façon! SI en plus, c'est Ferrier qui chante... alors le pathos devient suave... on voudrait être malheureux pour siroter sa complaisance dans l'écoute d'un tel disque... Heureusement, la musique contient une certaine magie... celle-ci fait que si l'on voudrait être malheureux, on ne l'est pas, parce que la beauté, l'immense beauté de tels morceau de Malher nous apporte cette étincelle vibrante, qui surpasse la plus grande obscurité de l'âme... ceci dit, ne vous lancez quand même pas à tête perdue si, plutôt que de vouloir être triste pour savourer les Kindertotenlieder, vous êtes réellement malheureux... dans ce cas, pas d'issue pour votre mal être en écoutant de tels joyaux...

10:21 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.