20/01/2006

et le gagnant est....


Vous êtes allocataire social, salarié, fonctionnaire, petit indépendant? Pas de chance! Depuis 10 ans votre niveau de vie baisse, et la politique actuelle me fait penser que vous pouvez vous attendre à ce qu'il baisse plus et plus vite dans les années à venir!

Vous êtes actionnaire? Banquier? Acteur du cirque financier? Bravo! Ces 10 dernières années, vous vous êtes encore enrichis! et ça va s'accélérer dans les années à venir!

08:27 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

la lutte des classes? démodée.
Le problème vient d'ailleurs.
Tes conclusions sont simplistes.

Écrit par : 1789 | 20/01/2006

*** bonjour Tony
ce ne sont pas des conclusions, mais un état de fait...
je ne suis ni politicien, ni journaliste, ni économiste... je n'ai pas à m'assurer de ne pas vexer les différents partis qui me lisent, je n'ai pas à faire attention à la manière dont je présente des états de fait par risque de blesser mes actionnaires et mes clients publicitaires, je n'ai pas à masquer l'hypocrite système économique par des calculs fondés sur les intérêts qui sont ceux de ma filiation...
Je ne suis que gorgo, et je hurle: je hurle de chômer depuis 2 ans, alors que j'ai toutes les capacités nécessaires pour m'adapter à un emploi, mais que la rentabilité veut qu'un nouvel employé soit DEJA compétent, je hurle de voir que derrière les beaux discours des grands patrons et grands dividendaires, c'est l'immense majorité de la population qui paie les oeufs cassés par ces incapables, incapbales parce que rivés aveuglément vers un seul objectif: le bénéfice et la richesse individuelle... je hurle de ne plus voir nulle part de bonne volonté, que ce soit au niveau des conducteurs que je croise tous les jours sur la route, qui ne sont pas capables de mettre leur clignoteur dans un rond point, quitte à te faire attendre pendant le passage de 20 voitures, parce que bouger le doigt pour informer l'autre qu'il peut passer, c'est trop difficile... ou au niveau politique, ou un premier ministre d'un pays qui offre 10000 emplois veut faire croire que les 400000 personnes en attente de travail ne travaillent pas par paresse ou manque de créativité... je hurle de voir la haute se graisser le foie en chiant sur le peuple qui les fait vivre...
Simple ou simpliste? Que penses-tu du post précédent? trop marxiste, simpliste, démodé?
A bientôt

Écrit par : gorgo | 20/01/2006

Et pour ceux qui ont des idées nouvelles…
Le gagnant est : Alex Tew, jeune étudiant britannique de 21 ans, a eu une idée simple, créer un site Web médiatique - MillionDollarHomepage.com – sur lequel il vend des pixels de pub au prix minimum de 1 dollar le pixel, par bloc de 10 x 10 pixels.

L'idée a séduit, Alex Tew est millionnaire et les recettes de son site ont dépassé le million de dollars.

Écrit par : Agequodagix | 20/01/2006

Et ce qui est tendance C'est de voir les gens se nourrir dans les poubelles et crever de froid, c'est de laisser le monde à nos enfants dans un état lamentable, c'est de n'avoir pas de perspectives d'avenir, c'est de voir que le système dans lequel nous vivons va se crasher et dire que la lutte des classes est démodée...

Écrit par : Tito | 20/01/2006

trop de remède est un poison... si un jour tu deviens indépendant (ne fais pas ça, le socialisme va te niquer) tu verras l'intérêt de bien traiter ta clientèle. Car elle a le choix d'aller se servir ailleurs.
Et si tu te lances en politique, propose des lois qui ne maltraitent pas les investisseurs et tu verras qu'ils n'iront pas voir ailleurs.
L'ennemi est celui qui prétend qu'il va s'occuper de toi. En fait, Gorgo, il s'occupe déjà de toi. Tu as malheureusement été intégré dans son programme. Et tu n'es pas content, à l'évidence.
Et moi, je ne suis pas content pour toi, crois-le si tu veux.
A +

Écrit par : 1789 | 20/01/2006

*** Bonjour Tony
Je ne vais certainement pas reprocher à la société de concevoir un cagnote de solidarité... je ne vais pas non plus nier que la manière dont c'est géré aujourd'hui aboutit à certains problèmes structurels. Un libéralisme radical en causerait d'ailleurs tout autant: seuls ceux qui possèdent déjà pourraient accroître leur bien, ce qui, par structure, revient à déposséder petit à petit ceux qui possèdent peu...
Si l'entreprise se doit de bien traiter sa clientèle, elle n'a pas à le faire avec ses salariés: qu'un s'en aille: 50 attendent sa place... sans bride de l'état, l'entreprise pourrait s'en prendre à ses travailleurs selon son bon vouloir: il suffit que toutes les entreprises se mettent d'accord pour mettre une pression salariale sur les salariés, et le tour est joué... hors de question pour moi d'imaginer un seul instant qu'une libéralisation totale équivaudrait à un relèvement général du bien-être: elle ne profiterait qu'aux patrons, aux actionnaires, et aux banques...
Par contre tu as raison: je suis quelque part bien piégé par certaines absurdité de la gauche: j'ai 30 ans, ça complique fameusement les choses pour faire, par exemple, un apprentissage... je suis licencié universitaire, et les sociétés n'ont pas le droit de m'engager en dessous du barême universitaire. En plus de ça, j'aurais beaucoup de mal à me recycler puisque les formations offertes par le forem ne le sont qu'aux gens sans spécialisation (ce que je suis), mais sans diplôme également...

Écrit par : gorgo | 21/01/2006

je répéte: trop de remède est un poison! Gorgo, je reviens discuter. Pas parce que je veux le dernier mot... on est ici sur ton espace d'expression et je le respecte. Je reviens parce que j'estime que tu es un interlocuteur valable qui expose ses idées sans se réfugier dans le commode amendement de l'insulte. Et crois bien que ci bas, mes idées sont contrées 8 fois sur 10 par des insultes. Cependant pourquoi s'énerver? En face à face les insulteurs m'appelleraient monsieur. Donc, je souris.
Revenons au sujet:
Gorgo, on n'a pas besoin de leurs programmes qui ne profitent qu'aux fonctionnaires qui les "chipotent " et dont la place est... au chômage!
Une société incapable de permettre à chacun de travailler est une société infâme! Les études et les efforts que tu as faits sont humiliés par un système qui prétend te protéger.
A supposer que par sadisme ou pure méchanceté les entreprises cessaient leurs très rentables activitées. Partant du premier principe d'économie que là où il y a un homme (je suis diplomate, je ne dis pas consommateur) il y a un besoin à satisfaire et un travail à faire, chacun d'entre nous pourrait proposer ses compétences personnelles de manière indépendante. J'aime un slogan: trouve le travail... QUI EST EN TOI!
Mais faut pas rêver, le système attaque la libre entreprise car elle tend vers l'idéal de Karl Marx. Beh oui!

Écrit par : 1789 | 21/01/2006

*** Bonjour Tony
Je suis d'accord avec toi: "Une société incapable de permettre à chacun de travailler est une société infâme!"
Cela ne fera jamais de moi un libéral économique, pour les raisons que je te donne plus haut. L'excès nuit en tout. Ici, en Belgique, la gauche et la droite sont excessifs. La droite l'est par principe: si tu as un litre d'eau, et que tu montes un système où 1/2l devient 55cl puis 60, puis 65, il ne reste plus que 45,40,35 pour celui qui ne profite pas du système... le capitalisme est inégalitaire par définition...
La libre entreprise: oui, et encore oui! Le libre bénéfice? non, trois fois non!
Le système social, en ce qui concerne la politique de l'emploi, aussi bien que la surveillance et la tempérance du pouvoir, est plutôt merdique... Cela dit, les soins, ça coûte cher, un homme mérite de vivre, même si c'est le système qui l'a mis au chômage. Il ne peut non plus travailler toute sa vie, et il y a des tas de situations ou quelqu'un n'a tout simplement plus les capacités de travailler. Toutes ces personnes sont à défendre et à protéger, quoiqu'il en coûte. Jamais le libéralisme n'assurera aux hommes la dignité de vivre... pour preuve les affaires de pensions que certaines grandes entreprises ne paient tout simplement plus pour rééquilibrer leur budget...
EN bref je suis d'accord avec toi sur ce que tu reproche au système, mais, une fois de plus, jamais je ne penserai que le libéralisme économique puisse être la solution aux problèmes structurels de la société...

Écrit par : gorgo | 23/01/2006

Les commentaires sont fermés.