23/03/2006

le progrès, c'est la croissance?


Ils n'en démoredent pas: le progrès, c'est la croissance! La croissance est un concept magique... subsumer la vie humaine sous ce concept, ça la fait évoluer... Voilà ce qui se dit dans les assemblées nationales, dans les congrès économiques, dans l'arène onusienne. ET peut-être cette dernière n'a t'elle pas tout-à-fait tort.

Si j'étais un paysan du 19eme siècle, ou un ouvrier, et que j'avais eu la chance d'avoir accès à la lecture et l'éducation, j'aurais été d'accord: comment peut-on imaginer que l'humanité, ou du moins la société progresse, tant que la vie de tant d'hommes dépend de la production agricole annuelle et de la capacité de fournir assez de charbon pour se chauffer l'hiver? Il faut croître! Il faut accentuer les moyens de production, il faut établir un commerce ionternational qui permette de contrer la disette et la misère!!! Croissons compagnons!

Mais comment, aujourd'hui, dans les pays riches, peut-on croître? Pardi, mais c'est bien sûr! en inventant des gsm-télévision-gps!!! Des pilules qui transforment nos flatulences en poèmes parfumés... en offrant de fabuleux services à nos concitoyens: des miliers d'heures télévisuelles en même temps et en numérique, s'il vous plait!

Nous sommes chauffés, nourris (parfois un peu trop), nous avons tout le confort nécessaire, et certains voudraient nous faire croire qu'il faut croître... mais pardi! pour croître, il faut un espace pour accueillir le crû... et pour que ce crû soit source de progrès, il faudrait, pour bien faire, qu'il rencontre des buts qui font avancer le citoyen... j'ai l'impression que donner du temps aux ouvriers pour accéder à la culture, ou inversément, en donner aux acteurs culturels pour remplir quelques tâches ingrates mais nécessaires à l'intendance de la vie, apporteraient aux concernés plus de progrès que la rentabilité économique permettant de mettre sur le marché de nouveaux produits permettant la une débilitisation accrue de ceux qui sont aux mains de ceux qui nous font croire qu'il faut croître!!!

La Chine doit croître, et une grande partie de l'Asie, et l'Afrique, et encore l'Amérique Australe... mais paradoxalement, ce sont les déjà crûs qui s'obsèdent le plus de ce concept, et la misérable croissance qu'ils obtiennent non seulement ne profite plus qu'à une infime partie de la population (mes chers puissants...), pousse les petites et moyennes gens à la régression sociale, et surtout, apauvrit les sociétés les plus faibles, qui sont aussi celles qui doivent croître le plus...

Nous n'avons pas besoin de croître... le prochain progrès de nos sociétés ne sera pas l'accroissement de sa richesse... il y a d'autres chemins vers le progrès... Quand l'Occident baissera un peu la tête, et se décidera à promouvoir le bien-être, et ensuite la liberté, enfin la culture, pour l'entièreté de l'humanité, et cela, en fonction des valeurs qu'ils véhiculent soit-disant (les droits de l'homme, c'est très bien, c'est même le must... mais les droits de certains hommes, c'est l'ignominie totale... comment peut-on prendre au sérieux quelqu'un qui bombarde et détruit un pays sous prétexte d'instaurer le droit et la liberté???).

Entendons-nous bien, je ne pense pas que l'Occident aie ce rôle à jouer parce que ses idées sont les meilleures (les meileures idées de l'Occident sont universelles...), mais uniquement parce que nous sommes les presses-citron du monde: à nous de lâcher la pression, en quelque sorte...

Le chemin est encore long, surtout qu'il me semble que nous sommes dans la mauvaise direction... L'homme a la capacité de penser... ce qui entraîne un certain narcissisme. Mais dans un monde dominé par l'envie et l'instinct, ce qui rend un homme fier de l'être, c'est de pouvoir regarder la télévision tout en téléphonant à son ami pour lui demander où il se trouve que sa voiture autoguidée puisse l'y conduire... Et en démocratie, le pouvoir a bon de promouvoir ce progrès-là... l'homme reste bête, les puissants se sucrent, et les autres se vautrent dans une espèce d'illusion de liberté... Ce qui me rend fier de l'humanité, moi comme d'autres, ce sont de grands hommes, comme PLaton, comme J-S Bach, comme Gandhi, comme Michelangelo Antonioni...

08:59 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Qui l'eu cru ? ;-) Bonne journée gorgo !

Écrit par : Quadragénaire | 23/03/2006

Les commentaires sont fermés.