27/10/2011

les dindons de la farce

Je me souviens à l'école et aux études: les profs ne voulaient pas savoir si nous avions beaucoup de travail pour les autres cours, l'exigence était que l'on soit prêt pour LEUR cours. L'augmentation des prix, c'est pareil: bpost, sncb, état belge, toutes ces entreprises qui vous facturent tous les mois ou tous les ans se foutent de savoir si les autres augmentent aussi (de toute façon, chacun de nous a en moyenne 80000€ sur son compte, non?)... pire... quand elles constatent qu'une autre se permet d'augmenter ses prix (pour les dividendes, dont il ne faudrait pas que l'augmentation décroisse), elles se disent qu'il n'y pas de raison (bien au contraire: elles ont aussi leurs actionnaires et leur hauts responsables) de ne pas en faire autant... Nous, nous n'avons même pas un interlocuteur pour dire non.... nous, nous nous plions comme des moutons que nous sommes aux extravagances des loups... nous, nous allons payer les crapules jusqu'à en crever... Le pire est que, même si le système s'écroulait, ces personnes sont à l'abri pour... 5... 10... 25 générations?

19:31 Écrit par gorgo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.